Comprendre le burn-out parental

Mieux comprendre le burn-out parental

Sommaire

Vous vous sentez au bout du rouleau, vidé.e de toute votre énergie et vous ne supportez vraiment plus du tout vos enfants ? Attention, vous faites peut-être un burn-out parental !

Évidemment, vous allez me dire que tous les parents sont fatigués et stressés. Certes, mais dans le cas du burn-out, il y a aussi un phénomène de distanciation, voire d’évitement, vis-à-vis des enfants.

Encore tabou, ce syndrome est bien plus fréquent qu’on ne le pense et touche majoritairement les mères. Quels sont les signes du burn-out parental et ses conséquences ? Comment faire pour aller mieux ? Voici nos trucs et astuces !

 

Les signes du burn-out parental

Élever des enfants, ça prend pas mal d’énergie ! Alors, quand on est parent, on est forcément fatigué, c’est normal. Cependant, le burn-out parental est plus intense que de la fatigue. Voici les symptômes qui le caractérisent.

L’épuisement

Un parent en burn-out est dans un état d’épuisement physique et moral profond. Même s’il dort, il reste fatigué en permanence et se sent à bout de nerfs. Difficile pour lui de réfléchir et de répondre à toutes les sollicitations du quotidien. La pression du quotidien et la surcharge mentale lui semblent insurmontables.

 

Le manque de plaisir

Un autre signe du burn-out parental est le manque de plaisir dans le rôle de parent. En gros, on en a ras la casquette d’être parent, on ne supporte plus ses enfants, on sature complètement de leur présence.

Bien sûr, il y a toujours des moments où on aimerait que nos enfants nous laissent un peu tranquilles ! Mais dans le cas d’un burn-out parental, il n’y a plus de plaisir, même dans les moments qui pouvaient être plaisants avant.

 

La distanciation affective

Les parents en burn-out ne s’investissent plus dans la relation avec leurs enfants et une distance affective s’installe progressivement, laissant souvent place à une grande culpabilité. Trajets d’école, repas, douche, dodo… Le mode pilote automatique s’active et les besoins des enfants et leurs ressentis sont de moins en moins pris en compte.

 

Quelles sont les conséquences du burn-out parental ?

Vous vous en doutez, le burn-out parental a des conséquences néfastes pour toute la famille. À commencer par le parent en question dont le comportement se voit modifié. Il peut avoir des troubles du sommeil, des troubles alimentaires, des addictions, une perte de confiance, parfois même des pensées suicidaires. Il est parfois possible pour lui de continuer de trouver des sources d’épanouissement dans d’autres domaines en dehors de la vie familiale, comme au travail, dans les relations amicales, etc.

L’enfant est aussi impacté, car il peut être violenté et négligé par son parent. Lui aussi peut souffrir de troubles du sommeil et alimentaires, de difficultés d’apprentissage, de perte d’estime de lui-même, etc.

Enfin, le couple est souvent mis à mal par cette épreuve et nombre de séparations ou de divorces ont lieu lors d’un burn-out d’un des parents.

 

Que faire pour sortir du burn-out parental ?

Vous pensez souffrir d’un burn-out parental ? Voici quelques astuces pour vous aider à en sortir.

Prenez soin de vous

Je vous vois lever les yeux au ciel, mais oui il est absolument indispensable de prendre un peu de temps pour vous ! Vous n’avez pas forcément besoin d’une semaine de congés, un petit moment pour faire quelque chose qui vous fait plaisir de temps en temps sera déjà pas mal !

Vous pouvez faire une petite marche, un peu de méditation si vous aimez ça, lire un bouquin, regardez une série, cuisiner, danser, écouter de la musique allongée dans votre canapé…

Aussi, essayez de dormir suffisamment pour reprendre du poil de la bête. Et si vos nuits sont encore en pointillés à cause de vos charmants bambins, faites en sorte de planifier des petites siestes dès que possible.

 

Déléguez

Pour parvenir à gérer cette situation compliquée, il faut d’abord ne pas avoir peur de demander de l’aide et du soutien autour de vous : à votre conjoint.e si vous en avez un.e, à vos proches et à votre médecin traitant et/ou à un psychologue.

Attention, seul un professionnel de santé peut poser un diagnostic et vous dire si vous souffrez de burn-out. 

Concrètement, il va falloir réorganiser le quotidien et déléguer certaines tâches, pour que toute la famille s’investisse.

Pour vous libérer de votre charge mentale, commencez par noter tout ce qu’il y a à faire dans un organisateur mensuel, une to do list et créez un tableau des tâches ménagères et un organisateur repas. Tous ces outils peuvent vraiment vous aider à planifier vos journées et vos semaines.

Puis, organisez un conseil de famille durant lequel chaque tâche pourra être attribuée aux membres de la famille en fonction de l’âge de vos enfants. Il peut s’agir de petites choses comme de débarrasser la table, de mettre le panier de linge sale dans la machine à laver quand il est plein, etc. Tout le monde peut faire sa part !

 

Priorisez

Pour faire face au surmenage, il est indispensable d’essayer d’ordonner ce que vous avez à faire et de redéfinir vos priorités. Demandez-vous ce qui est le plus important dans l’immédiat et simplifiez-vous la vie au maximum. Cela demande d’avoir moins d’exigences envers soi-même et de lâcher prise. Pas facile, je sais !

Franchement, si vos enfants mangent de la pizza surgelée ce soir alors qu’ils ont mangé des frites ce midi, est-ce vraiment un drame ? Si c’est ponctuel et que ça vous aide à préserver votre santé mentale, alors la réponse est non !

 

Ne restez pas seul.e

Il n’y a pas de honte à vivre un burn-out parental. Nous l’avons vu, les conséquences peuvent être graves pour toute la famille. Il faut donc prendre le taureau par les cornes et vous faire accompagner par des professionnels.

La thérapie peut vous aider à aller mieux et vous permettre de trouver les clefs pour gérer votre stress et vos émotions. Une thérapie familiale peut aussi être envisagée pour rétablir la communication au sein de votre famille.

Il arrive également qu’une prise de médicaments soit nécessaire pour vous remettre sur pied. Parlez-en avec votre médecin.

 

Enfin, sachez qu’il existe des associations qui peuvent vous aider comme Maman Blues, Les Burn’ettes ou encore Les pâtes au beurre.Vous n’êtes pas seul.e !

 

N’hésitez pas à venir nous partager votre expérience sur le compte Instagram de l’Atelier Gigogne. 

 

Mathilde - Plume d’or de la team Gigogne

Malgré sa formation d’éducatrice de jeunes enfants, elle aussi galère à élever les siens au quotidien ! Mathilde écrit pour proposer modestement quelques astuces aux parents et leur donner confiance en leur parentalité. Passionnée par les livres pour enfants, la gastronomie (pas pour cuisiner, plutôt pour la manger), mais véritable quiche en organisation, elle est accro aux produits de l’Atelier Gigogne et aux jeux de mots !

Conseil de famille

24,90

Nos tâches ménagères

29,90

Organisateur familial mensuel

39,90
Expedition
en 48h
Paiement
sécurisé
Livraison offerte
dès 59€ d'achat
Enregistrez votre adresse mail pour recevoir les infos
Recevez avant tout le monde nos offres, nouveautés et plein d’autres surprises!
0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetourner sur la boutique