Zoom sur les familles homoparentales

Zoom sur les familles homoparentales

Sommaire

Qu’ils soient nés d’une précédente union hétérosexuelle, adoptés, issus d’une procréation médicalement assistée (PMA) ou d’une gestation pour autrui (GPA), certains enfants grandissent avec deux papas ou deux mamans. Il existe encore beaucoup d’idées reçues sur ces familles homoparentales alors, allons-y, mettons les pieds dans le plat ! Qu’est-ce que ça change finalement d’avoir des parents de même sexe ? Quelles sont les difficultés rencontrées ? Quel est l’impact de l’homoparentalité sur l’équilibre de l’enfant ? Lumière sur les parents homosexuels et leurs enfants.

 

Les parents homosexuels sont-ils des parents différents ?

Je suis sûre que vous allez rester scotché sur votre chaise après la révélation que je m’apprête à vous faire. Les parents homosexuels se posent les mêmes questions sur l’éducation de leurs enfants que les parents hétérosexuels ! Oui, oui, eux aussi font face aux poussées dentaires, aux cauchemars, aux pipis au lit… Incroyable, non ?

Bon ok ! Il y a quand même des petites problématiques qui changent, notamment la question des origines et le regard des autres.

Face à la fameuse question des origines, les parents homosexuels ont globalement bien réfléchi à la réponse qu’ils allaient donner à leur enfant. Leur projet parental est un tel parcours du combattant ! Quand l’enfant pose ses questions, les couples homosexuels sont tout à fait en mesure d’apporter une réponse adaptée à l’âge de leur petit chouchou.

L’autre problématique n’est pas liée à la famille en elle-même, mais plutôt à ce qui passe à l’extérieur de cette famille. C’est-à-dire aux moqueries et au regard des autres. C’est une triste vérité. Mais il arrive que l’enfant qui souffre de stigmatisation, soit victime de harcèlement lié à l’orientation sexuelle des parents.

Il semblerait aussi que malheureusement les couples de papas soient sujets à plus de préjugés stéréotypés. Aux yeux de la société, seule une mère serait capable de s’occuper d’un enfant ? Pour beaucoup en tout cas, les pères sont forcément moins doux, moins patients, ils font preuve de moins d’affection…

Bon, alors remettons les points sur les i et les barres sur les t. Il n’y a pas besoin d’être hétérosexuel pour comprendre les besoins de son enfant et y répondre ! Serge Hefez, psychiatre et psychanalyste est très clair sur le sujet : la parentalité n’est pas sexuée.

Chaque parent peut apporter un équilibre à son enfant.

« Le fait de prendre soin d’un enfant, de l’aider à grandir, de le rendre autonome, de l’aimer, n’est pas à proprement parler du ressort du féminin ou du masculin. Dans les couples hétérosexuels, le rôle du père et de la mère est de plus en plus flou, les enfants s’adaptent. Quant à l’identification masculine ou féminine pour définir de quel genre on est, on va la puiser partout, pas seulement dans la famille, mais aussi dans l’entourage, dans la société, chez les frères et sœurs, les copains de classe, etc. »

 

L’impact de la famille homoparentale sur l’enfant

Avec l’émergence des familles homoparentales depuis quelques années, de nombreuses recherches ont été menées. L’une d’entre elles, publiée dans la revue BMJ Global Health, est très intéressante !

Des chercheurs de l’Université médicale de Guangxi et de la Duke University School of Medicine, ont étudié 34 études publiées entre 1988 et 2022. Ces dernières ont été réalisées dans des pays où l’homosexualité est légale. Elles comparent le développement des enfants élevés par des parents hétérosexuels avec ceux élevés par des parents lesbiens et gays, bisexuels, queers ou transgenres.

Les enfants ont tout d’abord participé à des examens psychologiques, des tests de développement et de comportement lié au rôle de genre. Ensuite, ils ont participé à des analyses de leurs performances à l’école, à des questionnaires sur leur bien-être, la santé mentale des parents et le stress parental. Enfin, il a été observé les relations parents-enfants, la satisfaction de la relation de couple, le fonctionnement familial et le soutien social.

Après analyse, les chercheurs ont trouvé des résultats similaires entre les familles homoparentales et hétérosexuelles. Conclusion : les enfants issus de familles homoparentales sont comme les autres ! L’orientation sexuelle de leurs parents n’influencerait pas leur développement ni l’orientation sexuelle des enfants. (Mais franchement, sur ce deuxième point, on s’en fout un peu, non ?).

Dans certains domaines, les résultats sont même meilleurs. Les enfants issus de familles homoparentales seraient bien plus tolérants à l’égard de la diversité. Mais aussi plus attentionnés envers les jeunes enfants que les autres.

Le docteur Serge Hefez explique en effet, toujours selon des études scientifiques, que « chez les parents homosexuels, il y a un tel souci de bien faire, que rien ne cloche, par exemple, ils vont chez le pédopsychiatre dès que l’enfant manifeste un problème. Si bien que ce sont des enfants souvent un peu plus performants et un peu plus capables d’ouverture sociale. Ils sont clairement plus tolérants que les autres enfants. »

 

Comment répondre aux questions de votre enfant sur les familles homoparentales ?

Peut-être que votre enfant à un copain dans sa classe qui a deux papas ou deux mamans. Peut-être aussi qu’il a vu ou lu quelque chose sur ce sujet. Si tel est le cas, votre Bibou peut avoir des interrogations. N’ayez pas peur d’y répondre, c’est comme ça qu’on fait avancer les mentalités !

Si vous n’êtes pas très à l’aise, je vous recommande de lire le Guide Unis dans la diversité  qui peut vous aider à trouver des réponses adaptées à l’âge de votre enfant.

Personnellement, je dis très simplement à mon fils qu’il faut de tout pour faire un monde ! Il existe des amoureux avec des amoureuses, des amoureux avec des amoureux et des amoureuses avec des amoureuses.

Et si votre enfant va plus loin dans ces questions sur la conception du bébé, là encore ne fuyez pas ! Vous pouvez tout à fait expliquer que si deux femmes veulent avoir un bébé, elles peuvent demander à un homme de donner un spermatozoïde. Et que le médecin déposera dans le ventre de la femme où il rencontrera un ovule pour former un bébé.

 

Voilà, j’espère avoir répondu à quelques-unes de vos interrogations sur ce sujet de l’homoparentalité. Il existe bien sûr de très beaux livres pour enfants avec des personnages homosexuels. Julian au mariage de Jessica Love fait partie de mes coups de cœur !

Est-il utile pour finir cet article de rappeler que ce dont un enfant a surtout besoin, c’est de l’amour inconditionnel de ses parents ? Je ne crois pas, c’est bien trop évident ! 😉

N’hésitez pas à venir partager votre expérience sur le compte Instagram de l’Atelier Gigogne. 

 

Mathilde - Plume d’or de la team Gigogne

Malgré sa formation d’éducatrice de jeunes enfants, elle aussi galère à élever les siens au quotidien ! Mathilde écrit pour proposer modestement quelques astuces aux parents et leur donner confiance en leur parentalité. Passionnée par les livres pour enfants, la gastronomie (pas pour cuisiner, plutôt pour la manger), mais véritable quiche en organisation, elle est accro aux produits de l’Atelier Gigogne et aux jeux de mots !

2

Conseil de famille

24,90

Cartes mots doux

10,90
Expedition
en 48h
Paiement
sécurisé
Livraison offerte
dès 59€ d'achat
Enregistrez votre adresse mail pour recevoir les infos
Recevez avant tout le monde nos offres, nouveautés et plein d’autres surprises!
0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetourner sur la boutique