Préparer la fratrie à l'arrivée d'un bébé

Comment préparer la fratrie à l’arrivée d’un bébé ?

Sommaire

Préparer la fratrie à l’arrivée d’un bébé – Vous voici toute tremblante face à votre petit Roberto qui prend son goûter pépouze dans le canapé : “Chéri, avec papa, on a une nouvelle à t’annoncer… Euh, j’espère que tu ne vas pas le prendre mal mon cœur, on n’a pas fait ça parce qu’on voulait une fille ou parce que tu n’es pas à la hauteur de nos espérances, c’est pas pour ça… Non, ne nous en veut pas s’il te plaît trésor, mais tu vas être grand frère !”

Stoooooooop ! Arrêtez tout ! Rien ne va Marie-Thérèse, on reprend tout à zéro !

Vous attendez un petit bébé ? Félicitations ! Maintenant que votre famille va s’agrandir, vous vous demandez comment préparer la fratrie à l’arrivée d’un bébé.

Évidemment, il n’y a pas de notice à suivre ni de protocole miraculeux ! Faites-le comme vous le sentez tout en gardant à l’esprit ces quelques petites astuces…

 

L’annonce à votre aîné

Avant toute chose, ne vous mettez pas trop la pression. Oui, l’arrivée de ce bébé va chambouler votre ou vos aîné(s), mais vous allez faire de votre mieux pour l’aider à vivre cette étape sans qu’il ne l’associe à un abandon et à une perte d’amour de ses parents.

Commencez peut-être par dire les choses simplement. Choisissez un moment calme où votre enfant est attentif à ce que vous dites, pourquoi pas pendant un conseil de famille et utilisez des mots simples à adapter selon l’âge de votre bambin adoré du genre “maman a un bébé dans son ventre”, “je suis enceinte”, “dans quelques mois, nous allons accueillir un petit bébé”…

Vous préférez attendre votre première échographie pour lui parler ? Ou bien avant ou après ? C’est vous qui voyez ! Personne n’a à vous dire quand il faut annoncer votre grossesse à qui que ce soit.

(Bon, n’attendez pas non plus d’être dans la voiture direction la maternité pour accoucher pour expliquer à votre enfant qu’il va avoir une petite sœur… c’est mieux de le préparer un minimum à ce qui l’attend, ça va de soi !)

Gardez en tête que la notion de temps est compliquée pour les petits, donc précisez que le bébé ne sera pas là tout de suite, utilisez un repère comme la rentrée, les vacances d’été, Noël, etc.

Il se peut que votre enfant ne semble pas ultra-enthousiaste ou qu’il ne vous pose aucune question sur le moment. Il reviendra probablement sur le sujet quelques jours plus tard, laissez-le faire.

 

L’implication de l’aîné durant votre grossesse

Évidemment, vous pouvez parler de votre bébé qui grandit dans votre ventre à votre aîné. Il peut toucher votre joli bidon, lui parler… Mais peut-être que cela ne l’intéressera pas, dans ce cas, ça ne sert à rien de le forcer.

Une question que vous allez certainement vous poser : faut-il emmener un enfant à l’échographie ?

Bien entendu, vous faites ce que vous voulez (attention, certains échographes n’acceptent pas les enfants). Cependant, n’oubliez pas que l’échographie est avant tout un examen médical. La plupart du temps, nous sommes tout excités d’y aller pour voir notre bébé, mais malheureusement, il arrive qu’il y ait des annonces difficiles. Serez-vous en capacité de prendre soin de votre aîné si on vous annonce une mauvaise nouvelle devant lui ?

Par ailleurs, je ne sais pas vous, mais personnellement, je n’y comprends pas grand-chose aux échographies ! Je trouve ça un peu bizarre tous ces organes, ces morceaux de bébé sur l’écran. Imaginez ce que ça peut provoquer dans la tête d’un enfant… Il risque de trouver son futur petit frère carrément chelou !

En revanche, n’hésitez pas à impliquer votre grand(e) (si il ou elle en a envie) et à le faire participer aux choix pour la décoration de la chambre du bébé, pour le premier pyjama, le doudou, etc. Cela peut rendre l’arrivée imminente de votre petit bibou un peu plus concrète.

 

Prenez le temps de parler et d’écouter votre aîné

Vous pouvez expliquer à votre aîné ce qu’est un nouveau-né, c’est-à-dire un petit être qui demandera énormément d’attention de la part de son père et de sa mère et qui concrètement ne va pas faire beaucoup de choses à part manger, dormir et pleurer.

Rassurez aussi votre petit trésor, dites-lui que vous l’aimerez toujours, que ses parents seront toujours là pour lui, même s’il devient grand. Parlez-lui du lien qu’il a déjà avec ce petit bébé qui vous rejoindra bientôt. Prévenez-le aussi que vous partirez à la maternité pour accoucher, mais que pendant votre absence, vous penserez très fort à lui.

Respectez le fait qu’il ait envie ou pas de parler du bébé, qu’il vous dise qu’il ne l’aime pas et puis finalement qu’il a hâte de jouer avec lui. Entre peur, joie, tristesse et fierté… L’ambivalence des émotions et des sentiments d’un enfant qui devient grand frère est tout à fait normale ! Oui, votre aîné devra apprendre à tout partager et ça le rendra parfois jaloux. C’est un comportement sain et votre mission en tant que parents sera de l’accompagner et de l’aider à mettre des mots sur ce qu’il ressent. Et si les mots sont difficiles à trouver, invitez votre enfant à se poser calmement, avec ou sans vous, pour dessiner, jouer avec ses bouteilles sensorielles.

 

Lire des histoires

N’oubliez jamais que les livres pour enfants sont de véritables alliés pour nous les parents ! Ils permettent d’aborder tout un tas de sujets, notamment la naissance d’un bébé.

Si votre enfant aime un personnage comme Tchoupi, Trotro, P’tit loup… alors, choisissez-en un de sa collection préférée sur le thème de l’arrivée d’un nourrisson. Sinon, voici en exclusivité mondiale, mes petits coups de cœur à moi :

  • Un amour de petite sœur d’Astrid Desbordes et Pauline Martin. On y retrouve Archibald curieux, mais dubitatif concernant l’arrivée d’une petite sœur. Au fur et à mesure du livre, le bébé grandit et trouve sa place dans le cœur de son grand frère.
  • Bébé ventre d’Aurore Petit. Ce que j’aime avec ce livre, c’est que l’histoire est racontée du point de vue du bébé. Les illustrations sont très douces et pleines de petits détails.
  • Croquette devient grand frère d’Armelle Renoult et Claire Frossard. Croquette est un petit lapin qui fait face à l’arrivée d’une sacrée portée de bébés ! Bien sûr, il se demande si sa maman va continuer de l’aimer toujours autant.
  • La poupée cacahuète de Ghislaine Herbera. C’est l’histoire de Nin qui a peur de ne plus être aimée à l’arrivée de sa petite sœur. Elle enterre sa poupée cacahuète pour la mettre en sécurité.

 

Voilà, j’espère que toutes ces petites astuces vont vous aider ! Bien sûr, l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur est un véritable cataclysme pour un enfant, mais c’est aussi une expérience constructrice qui aide à développer plein de qualités (l’empathie, le partage, la flexibilité, etc).

Accrochez-vous, car cela va certainement provoquer une tempête d’émotions chez lui (et peut-être aussi chez vous) ! Mais avec du temps, de la patience et de la bienveillance, tout devrait bien se passer.

 

Mathilde - Plume d’or de la team Gigogne

Malgré sa formation d’éducatrice de jeunes enfants, elle aussi galère à élever les siens au quotidien ! Mathilde écrit pour proposer modestement quelques astuces aux parents et leur donner confiance en leur parentalité. Passionnée par les livres pour enfants, la gastronomie (pas pour cuisiner, plutôt pour la manger), mais véritable quiche en organisation, elle est accro aux produits de l’Atelier Gigogne et aux jeux de mots !

Doudou des émotions cadeau bébé

Doudou des émotions

29,90
Conseil de famille confits

Conseil de famille

24,90
Cartes mots doux encouragements enfant soutien apprentissage

Cartes motivation

9,90
pictogramme expedition
Expedition
en 48h
pictogramme paiement
Paiement
sécurisé
pictogramme livraison
Livraison offerte
dès 59€ d'achat
Enregistrez votre adresse mail pour recevoir les infos
Recevez avant tout le monde nos offres, nouveautés et plein d’autres surprises!
0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetourner sur la boutique
    Jusqu'au 15 juillet 2024
    5€ offerts

    Sur votre prochaine commande.
    En vous abonnant à notre newsletter :