Aborder le développement personnel en famille avec Osmose

Aborder le développement personnel en famille

Sommaire

Vincent de « Osmosebox »  témoigne et explique comment aborder le développement personnel en famille !

Salut Vincent, peux-tu te présenter s’il te plait ? 

Je suis ligérien, j’ai 35 ans, j’ai la chance d’avoir 2 enfants, Nina et Arthur, et une épouse, Angel, depuis plus de 8 ans. Je suis quelqu’un de passionné par les relations humaines et j’ai un profil entrepreneur. Pas entrepreneur flambeur, plutôt du genre « bon père de famille ». J’aime créer, mais sans prendre trop de risque.

Comment as-tu abordé le développement personnel dans ta vie de famille ?

On y est arrivé assez naturellement. On se parle beaucoup de nos métiers avec Angel. Elle est prof des écoles. Moi, j’ai eu des rôles de manager en agence. Forcément, le sujet « relation humaine » est souvent au cœur de nos discussions. À la base, je n’aime pas trop le terme de « développement personnel ». Je trouve ça très galvaudé, très marketing à l’américaine, du genre « dream bigger »… ça, par exemple, ça ne nous plait pas. Par contre, les relations interpersonnelles, la compréhension de soi, la communication… on trouve ça passionnant, aussi bien pour les enfants que les adultes. Alors, chacun avec son approche, on a toujours beaucoup discuté de tout ça.

  • « Comment aider les enfants à être bien dans leur peau ? »
  • « Comment manager une équipe en misant sur le potentiel de chacun ? »
  • « Que mettre en place pour abandonner l’approche hiérarchique ? », etc.

Du coup, quand on est devenu parent, on s’est posé encore plus de questions…

Donc finalement, le développement personnel, dans une approche « compréhension de soi et relation humaine », c’est arrivé chez nous par notre boulot et ça a pris de l’ampleur grâce à la naissance de nos enfants.

Tu es l’un des fondateurs de « Osmose Box », est-ce que tu peux nous expliquer le concept ?

Avec Ben, on a créé Osmose Box dans l’objectif de démocratiser les compétences humaines (gestion des émotions, confiance en soi, communication bienveillante, gratitude, atteinte d’objectif, résilience) et donner les moyens aux familles de progresser sur ces sujets-là. Clairement, on a tous une marge de progression de fou. Et clairement, ça peut rendre nos vies bien plus simples et heureuses. Pourtant, ce n’est pas dans les programmes scolaires, ou quasiment pas. Du coup, charge aux parents d’apporter ces compétences à leurs enfants. Sauf que bien souvent, en tant que parent, on n’est pas au top sur ces sujets, simplement parce qu’on ne nous les a pas appris. Dans beaucoup de famille, c’est même carrément tabou.

Avec Osmose Box, on propose aux parents et aux enfants, de progresser ensemble sur ces compétences. On propose une box bimestrielle de développement personnel. Chaque box est dédiée à une thématique. À l’intérieur, on trouve :

  • un livre pour les parents ;
  • un livre pour les enfants (7 à 11 ans) ;
  • un magazine d’activités et de conseils pour passer de la théorie à la pratique de façon fun et ludique.

En parallèle, les familles abonnées ont accès à une communauté pour échanger entre parents et bénéficier de conseils et activités exclusives supplémentaires, toutes les semaines.

À partir de quel âge peut-on commencer à aborder le développement personnel avec les enfants ?

Les enfants apprennent principalement par mimétisme. La meilleure manière de leur apprendre une ou plusieurs facettes du développement personnel, c’est de l’appliquer soi-même. Ce n’est pas évident, mais ça motive en tant que parent. Dans cette logique, si nos enfants, depuis tout petit, nous voient exprimer et écouter nos émotions ; s’ils voient que nous ne sommes pas parfaits, mais que nous faisons de notre mieux ; s’ils voient que nous sommes empathiques et bienveillants, alors, ce sera naturel pour eux. C’est un cercle vertueux qui se met en place. Ça va prendre du temps, plusieurs générations, mais les choses bougent. Je suis persuadé que tout ça va finir par devenir la norme.

Il ne faut pas non plus se flageller quand on n’y arrive pas. C’est même un bel exemple que de ne pas y arriver. On montre à nos enfants qu’on a le droit à l’échec. On a le droit de ne pas être parfait. Ce qui est chouette, c’est d’être capable de s’en rendre compte, d’en discuter. Donc il n’y a pas vraiment d’âge pour lancer le sujet.

Ceci dit, nous, on a décidé de lancer une box pour les familles avec des enfants de 7 à 11 ans parce que c’est, d’après nous, un âge crucial. C’est l’âge où l’enfant apprend de plus en plus par lui-même, tout en gardant un lien fort avec ses parents. C’est aussi l’âge où on peut préparer l’adolescence et préparer son enfant à son avenir, aux choix et aux décisions qu’il devra prendre demain.

Y’a-t-il des comptes qui t’inspirent sur le développement personnel et que tu aimerais nous partager ?

Dans notre logique de démocratisation, on a lancé une chaine Youtube et des podcasts d’interviews d’Auteurs, d’autrices et expert·es du sujet. Ils sont tous passionnants. Je ne peux que conseiller d’aller les écouter et de les suivre. Pour en citer quelques-uns : je dirais Olivier Clerc, Marie-Jeanne Trouchaut, Thomas d’Ansembourg. Sur Instagram, j’aime bien le compte de MonMomentMagique et celui de Soline Séveiller. Ah si j’aime aussi beaucoup la chaine Youtube de « Et tout le monde s’en fout » !

 

Crédit photo Osmose box

Conseil de famille confits

Conseil de famille

24,90
Cartes mots doux encouragements enfant soutien apprentissage

Cartes motivation

9,90
pictogramme expedition
Expedition
en 48h
pictogramme paiement
Paiement
sécurisé
pictogramme livraison
Livraison offerte
dès 59€ d'achat
Enregistrez votre adresse mail pour recevoir les infos
Recevez avant tout le monde nos offres, nouveautés et plein d’autres surprises!
0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetourner sur la boutique
    Jusqu'au 15 juillet 2024
    5€ offerts

    Sur votre prochaine commande.
    En vous abonnant à notre newsletter :